Comment choisir un extincteur pour la maison ?

Dans le domaine de la protection incendie, l’extincteur va éteindre un début de flammes en libérant un agent extincteur. Il complète le détecteur avertisseur autonome de fumée qui va détecter la présence de fumées et permettre aux habitants des lieux de se réveiller à temps et éviter une asphyxie. Mais quel extincteur est adapté à une utilisation à domicile ?

Les catégories d’extincteur

En attendant l’arrivée des pompiers, les propriétaires peuvent utiliser un extincteur portatif, mobile ou fixe. Parmi les modèles les plus courants, vous avez les extincteurs d’incendie portatifs qui ne dépassent pas les 20 kg. Mais vous pouvez aussi opter pour un extincteur mobile de masse supérieure à 20 kg ou un appareil fixe qui va servir à protéger une zone à risque.

Apprendre à différencier les classes de feux

Les extincteurs ont été conçus pour éteindre différentes classes de feu. Ainsi, il y a les feux « secs » de la classe A formés de matériaux solides de sources organiques comme le bois, le plastique, le papier et l’herbe.

Viennent ensuite les feux « gras » de la classe B provenant des liquides inflammables tels les graisses, les hydrocarbures, les peintures, les solvants, les vernis, l’alcool et les goudrons.

Dans la classe C, vous avez les feux de gaz (butane, méthane, propane, acétylène), la classe D concerne les feux de métaux et la classe F désigne les feux de cuisine.

Un extincteur pour chaque classement de feux

Suivant ces classements, vous avez donc l’extincteur à poudre qui va étouffer, inhiber et souffler la flamme engendrée par les feux de classes ABC. Ainsi, la poudre ABC est la plus commercialisée et cet agent extincteur est efficace sur les appareils électriques.

Ensuite, l’extincteur à eau pulvérisée va éteindre les feux secs de la classe A, alors que l’eau avec additif servira à venir à bout des feux de classe A et B en utilisant des tensioactifs pour créer une eau à fort pouvoir pénétrant. À noter que cette catégorie d’extincteur ne doit pas être utilisée sur des installations et appareils électriques.

Il y a aussi l’extincteur à mousse qui va étouffer et refroidir les feux de classe A et B, via une réaction entre l’air extérieur, l’eau et l’émulseur de l’extincteur.

Enfin, vous avez les extincteurs au Dioxyde de carbone (CO2) pour les feux de classe B et C qui seront étouffés et isolés avant d’être soufflés. Ici, il est important de suivre les procédures de manipulation, car le gaz émanant de l’extincteur est glacial et vous risquez des gelures.

Les statistiques du cambriolage en France
Attention réseau domestique sous surveillance