Une serrure de haute sécurité : la barre transversale

La barre transversale est un dispositif de fermeture destiné à condamner, une fois verrouillée, la porte d’entrée.

Ce mécanisme de fermeture est composé d’une barre blindée (Acier), traversant la totalité de la largeur de la porte (généralement au centre), et venant se verrouiller sur des gâches fixées à la maçonnerie de chaque coté de la porte. Cette structure est verrouillée par une serrure centrale dont le cylindre reste modifiable.

Cette nouvelle protection est disponible sur plusieurs largeurs de porte. Adaptable sur les portes en bois ou en acier (Métal), tirante ou poussante droite ou gauche, elle se décline en plusieurs dimensions de 73 à 103 cm et en plusieurs épaisseurs de 3,5 à 5 cm.

Ce dispositif de protection est un élément de haute sécurité empêchant les effets de levier et les tentatives d’arrachements.

Disponible en plusieurs teintes suivant les marques : blanc, marron et laiton, elle peut être utilisée également comme un verrou extrêmement solide.

Une option possible : entrebâilleur de porte.

Assurance habitation et responsabilité civile : tout savoir !

Tout à chacun est susceptible de se retrouver en position de causer un dommage à autrui. Dans ces conditions, la loi impose de réparer le dommage causé à autrui. Le Code Civil délimite les contours de la réparation et précise les cas dans lesquelles elle sera octroyé au tiers victime.

L’assurance responsabilité civile n’est pas prévue dans tous les contrats. Il faut donc souscrire à un contrat spécifique en dehors des contrats multirisque habitation, seuls à prévoir la couverture de la garantie responsabilité civile.

Responsabilité

Le code civil prévoit plusieurs cas de responsabilités : Article 1384 du code civil

  1. la responsabilité du fait personnel (article 1382 et 1384 du code civil)
  2. la responsabilité du fait d’autrui (article 1384 du code civil)
  3. la responsabilité du fait des choses (article 1384 du code civil)
  4. la responsabilité du fait des animaux (article 1385 du code civil)

On est donc responsable des dommages causés par notre propre fait, de ceux causés par ses enfants mineurs, ses préposés, ses animaux placés sous notre responsabilité, mais aussi des dommages dus aux objets que l’on détient, que l’on a emprunté ou loué.

Rôle de l’assurance Responsabilité civile

Elle vise avant toute chose à se substituer au fauteur, au responsable pour permettre l’indemnisation de la victime.

La garantie responsabilité civile couvre le souscripteur du contrat et ses proches vivant sous son toit. Les dommages couverts dans ce cadre sont ceux causés par le fait personnel du souscripteur ou des personnes dont il a la responsabilité ainsi que les dommages causés par les biens mobiliers ou animaux dont l’assureur détient la propriété ou la garde.

La couverture Responsabilité Civile

Les garanties offertes dans les contrats d’assurance ne prévoient pas systématiquement la garantie responsabilité civile.

En conséquence : quels sont les contrats qui prévoient la couverture “responsabilité civile” ? :

  • la responsabilité civile vie privée
  • l’assurance multirisque habitation

D’autres contrats prévoient, quant à eux, une couverture partielle de la garantie responsabilité civile : tel est le cas de l’assurance scolaire, l’assurance d’un club ou l’assurance “sport d’hiver”.

Les détecteurs de fumée

En France, toutes les deux minutes un incendie se déclare et les causes peuvent être multiples mais sachez qu’un incendie sur trois est d’origine électrique.

Beaucoup se demandent si les détecteurs de fumée sont obligatoires.

En cas d’incendie, vous disposez de moins de 5 minutes avant que ce dernier devienne incontrôlable : lors de la première minute, 1 verre d’eau suffit pour maîtriser le feu, il faudra 1 seau d’eau dans la deuxième minute puis, dans la troisième minute seule une citerne d’eau pourra éteindre le feu.

Quelques chiffres :

  • Chaque année 2500 000 déclarations pour sinistres incendie sont faites aux assureurs.
  • Toutes les 2 minutes, un incendie se déclare.
  • Au cours de sa vie, 1 Français sur trois sera victime d’un incendie.
  • C’est pour les enfants de moins de cinq, la deuxième cause de mortalité dans le secteur des accidents domestiques.
  • Chaque année 800 décès/ 10 000 victimes.
  • En France durant l’année 2010, 1200 personnes ont consulté les hôpitaux suite à un incendie domestique.

Si les chiffres parlent d’eux mêmes, on comprend aisément que la rapidité d’intervention est primordiale et que la détection des fumées est indispensable.

Cette détection et alerte peut être faite par les DAFF. (Détecteurs Avertisseurs Autonomes de Fumée).

Le détecteur optique de fumée

Le détecteur de fumée optique est composé d’une cellule photoélectrique et est le seul détecteur reconnu et autorisé en France (Norme NF).

Fonctionnement : une LED émet un faisceau lumineux qui éclaire une chambre obscure de détection. Dans cette chambre, est disposé une cellule photoélectrique (récepteur), qui transforme ce faisceau lumineux en un courant électrique de faible intensité. En cas d’incendie, la fumée pénètre dans la chambre obscure, le faisceau se reflète sur les particules de fumée et vient «stimuler» la cellule réceptrice, ce qui déclenche la sirène (piezzo).

Le détecteur ionique

Le détecteur ionique existe depuis plus de 50 ans mais contient une substance radioactive (de très faible intensité. En France, les détecteurs ioniques sont interdits pour tout usage domestique.

En 2015, les occupants de logement, les locataires ou propriétaires seront tenu (Obligatoire) d’installer (faire installer), vérifier et entretenir au moins un détecteur de fumée (NF).

Les caméras de surveillance IP

Contres les cambriolages, les systèmes d’alarmes sont nombreux. Parmi eux, le choix de votre caméra de surveillance est essentiel. Faisons le point sur les caméras IP.

Une caméra IP est une camera de surveillance qui se connecte (soit directement à votre box, soit au boitier courant porteur) au port Ethernet de votre réseau domestique. Cette connexion permet alors de consulter les images où que vous soyez via le réseau internet et cela d’un ordinateur (adresse IP) ou d’un smart phone. (Via l’installation d’un logiciel d’accès).

Il existe différents types de cameras IP :

Caméra Motorisée

Comme son nom l’indique, une telle camera possède la particularité de pivoter (330°) en latérale et de 110° à la verticale. Cette option vous permet de commander les différentes vues d’observations mais également de réduire le nombre de caméras de votre installation.

Caméra nocturne

Cette fonction permet ici d’éclairer la zone sous surveillance par un système de LED électroluminescentes. La qualité de cet «éclairage» dépend en partie de la puissance et du nombre de Led. Sachez cependant que cette fonction est plus efficace à l’intérieur qu’à l’extérieur de votre domicile.

Caméra avec Micro

Sans microphone, l’image mais sans le son ! L’écoute est soumise à plusieurs facteur stel que la proximité de la caméra, du bruit de fond et du vent. A réserver dans la majorité des cas à un usage intérieur.

Caméra détecteur de mouvement

C’est un facteur à retenir, cette fonction déclenche, au moindre mouvement, votre caméra alors en veille. Cela vous permet de ne pas enregistrer des «heures» de films inutiles, mais d’enregistrer ce qui est nécessaire. Généralement cette caractéristique est couplée à un dispositif d’alerte par Mail ou SMS.

Caméra Sans Fil par WIFI

Finis les passages de câbles, les trous dans les murs ou les fils disgracieux qui courent le long du mur, avec cette technologie, vous reliez aisément votre caméra IP à votre routeur «box». Seul restera l’alimentation électrique à installer.

Caméra HD

C’est de cette information que dépend la qualité de l’image, généralement la définition est de 640×480, mais aujourd’hui des modèles sont disponibles en 1024×768.
Renseignez-vous sur la qualité du bloc Optique et préférez un capteur CCD à un capteur CMOS.

Enregistrement

Certaines caméras IP possèdent un slot SD ou micro SD, permettant l’enregistrement des vidéos.
Pour faire simple, la caméra IP est un moyen de surveillance accessible d’un poste internet (PC ou Smart Phone), autonome et qui selon les options peut enregistrer et avertir (Mail/SMS).

Simulateur de présence

Statistiquement, une maison occupée par ses propriétaires, a moins de chance d’être visitée par des cambrioleurs. En cas d’absence, d’un soir (Noël, jour de l’an) ou d’un séjour plus long, il est alors souhaitable de faire croire, à de potentiels visiteurs, que la maison est occupée.

Simuler sa présence peut être fait de 2 façons: soit par la vue d’une fenêtre éclairée, soit par l’audition de sons.

Certains d’entre nous, ont déjà l’habitude de laisser la lumière allumée en partant, mais il existe aujourd’hui sur le marché des dispositifs permettant de programmer les heures d’éclairages.

Les programmateurs

Le programmateur est un accessoire qui se branche entre un appareil électrique et votre prise de courant, qui de ce fait dirige les heures de fonctionnement de l’appareil connecté. Vous pouvez alors programmer l’allumage de votre cafetière pour le café du matin et dans le cas qui nous intéresse allumer une lampe ou un poste de radio.

Ces programmateurs peuvent être de 2 catégories : soit mécanique, soit électronique.

Le choix de certains dispositifs électroniques offre en plus l’option d’un mode aléatoire pour les absences de longues durées.

Les Simulateurs TV

Dernier né dans le domaine de l’illusion de présence, le simulateur TV façonne une ambiance d’éclairage visant à faire croire que votre poste de télévision est en fonction et que de ce fait vous êtes devant. Ce dispositif est un boitier composé de plusieurs Led qui reproduit les variation de lumière dû à un changement de scène ou d’un mouvement sur l’écran.

Ces simulateurs sont une arme de plus dans votre arsenal visant à protéger votre demeure, sachez cependant que tous ces gadgets ne remplaceront jamais un système de fermeture adapté et une alarme performante.

Sécuriser sa porte de garage

Porte de garage : attention danger d’effraction

D’abord un chiffre, 12% des cambrioleurs passent par la porte de garage pour s’introduire chez Vous. En effet ce type de porte, celle s’ouvrant vers le haut (basculante) est souvent très facile à ouvrir en raison de la conception de son système de fermeture. La fermeture s’effectue par un système de tringlerie sur les deux coté du bâti, malheureusement les pênes de fermeture sont souvent de très mauvaise facture et ne résistent que très peu de temps.

Il est possible cependant de renforcer la fermeture par des dispositifs de fermeture plus résistants.

La première possibilité est d’installer coté interne de la porte une barre dite de sécurité que l’on verrouillera soit dans le tableau de la porte, soit directement dans les murs.

La deuxième solution réside dans l’installation d’une serrure de porte de garage se fixant sur le bas de cette dernière et se «crochetant» directement sur le sol. Ce système a également la particularité d’empêcher l’effraction par soulèvement de la porte au pied de biche. Cette serrure est composée d’une plaque de métal fixée par des boulons sur le sol et un cadenas en acier. Cet ensemble est un élément de défense important et retarde considérablement l’effraction de la porte.

Enfin, la réponse maximale que vous pouvez faire à la tentative d’effraction sur votre porte de garage est d’installer le Combiné Granit. Cet élément de fermeture est présenté comme le produit de protection le plus solide au monde et le plus efficace !

Afin d’obtenir cette réputation ce produit a du résister à une série de tests: perçage, sciage, écrasement, coups de marteau et autres burins… lui confèrent aujourd’hui la norme SKG**.

Cette serrure de porte de garage est composée de trois éléments :

  • une plaque de métal haute résistance se fixant directement sur le sol.
  • un élément (cémenté) s’installant sur la porte destiné à recevoir un cadenas.
  • un cadenas blindé.

Une fois fermé ce dispositif offre très peu de prise à l’effraction.

Emménagement : les points à revoir avant d’acheter un parlophone

Pour les personnes qui viennent d’emménager, un parlophone aidera à limiter les risques d’intrusion de visiteurs trop curieux. Mais avant d’investir dans un tel dispositif de sécurité, il faut savoir définir ses besoins et déterminer à l’avance le type d’appareil adapté. Quelques conseils pour vous aider à choisir.

Un parlophone adapté à vos besoins

Le choix du modèle de parlophone dépend de vos habitudes et de l’ambiance du quartier où vous vous trouvez. Si dans des endroits très animés la sonnette risque de toujours retentir, il existe des zones plongées dans le calme où le simple fait d’entendre la sonnette risque de devenir une source d’anxiété.

Vous devez également vous référer à votre appréhension face à l’inconnu et vos fréquences d’absence. Ce sont autant de critères qui vous guideront sur le choix d’un parlophone audio ou vidéo, filaire ou sans fil.

Une installation conforme

Si vous vivez en appartement, un parlophone sans fil sera facile à installer, ce qui n’est pas le cas pour les versions filaires qui nécessitent des saignées dans le mur pour dissimuler les câbles.

Ces modèles d’interphones filaires sont donc conseillés lors des travaux de rénovation de l’appartement ou dans une maison en cours de construction.

Un parlophone qui correspond au niveau de sécurité recherché

Le niveau de sécurité garanti est un important critère de choix lorsqu’il s’agit d’investir dans un parlophone.

Ainsi, n’hésitez pas à demander conseil auprès des professionnels pour trouver les modèles qui correspondent le plus à vos besoins, à votre localisation et à la superficie de votre propriété. Par exemple, si une simple vérification verbale suffit pour vous rassurer, les interphones audio d’entrée de gamme vous aideront sans doute.

Vidéo-parlophone : Loi caméras et choix des modèles

Toutes les caméras de surveillance utilisées pour des fins « de surveillance et de contrôle » sont soumises à une législation privilégiant le respect de la vie privée des personnes filmées. Mais dans la mesure où le vidéo-parlophone ne sert qu’à identifier les visiteurs, cette loi ne s’applique pas. Mais si vous décidez d’utiliser cet appareil en tant que caméra de surveillance, toutes les règles relatives à la Loi caméras devront être appliquées.

La Loi caméras s’applique-t-elle si le vidéo-parlophone n’enregistre pas ?

Si vous avez décidé d’installer un vidéo-parlophone mais que vous n’avez pas besoin d’enregistrer des images, vous devez toujours vous renseigner sur les règlements concernant la législation et les critères mis en place par la commission de la protection de la vie privée.

Sachez donc que les caméras de surveillance qui filment uniquement en temps réel peuvent être concernées par cette loi qui s’applique à tout appareil qui collecte, traite et sauvegarde des images.

Bien choisir son vidéo-parlophone

Pour trouver le bon modèle de vidéo-parlophone, vous devez vous fier à vos réels besoins. Ainsi, un interphone vidéo sans fil sera plus pratique pour une maison dont le portail est assez éloigné. Et si vous avez seulement besoin de remplacer une installation existante, l’interphone vidéo à deux fils sera plus adapté.

Pour les maisons à étages, l’interphone multiécran sera plus approprié, car il va permettre d’ouvrir la porte à partir de différentes pièces. Quant à l’interphone collectif, il est adapté à la vie en immeuble où chaque appartement possède son propre écran. Pour ce qui est des interphones vidéo GSM avec carte SIM ou des interphones WiFi, ils vont vous permettre de répondre au téléphone.

Vidéo-parlophone : les caractéristiques de chaque modèle

Pour faciliter le choix du modèle de vidéo-parlophone adapté à vos besoins, apprenez à les différencier via leur mode de fonctionnement. Pour l’interphone vidéo en technologie 2 fils, l’ensemble comprend une alimentation électrique, un moniteur ou combiné et une platine de rue.

5 étapes pour une maison bien sécurisée

Que ce soit au niveau des systèmes d’ouverture ou dans vos habitudes, les cambrioleurs sont à l’affût des moindres faiblesses qui vont leur garantir la réussite de leur coup. Il est donc important de rester vigilant pour assurer la sécurité de vos proches et de vos biens de valeur. Pour vous aider, voici un rappel des 5 étapes à suivre pour une maison bien sécurisée.

Étape 1 : dissuader et prévenir avec un système de sécurité performant

Pour assurer la sécurité d’un domicile, il existe aujourd’hui des systèmes de sécurité fiables et efficaces. Pour cela, vous avez les alarmes avec détecteurs de mouvements qui vont signaler la présence d’intrus et autres détecteurs d’ouverture pour surveiller les portes. En complément, vous pouvez ajouter des caméras de surveillance à vision infrarouge pour monter la garde durant la nuit.

Sachez également que la technologie IP vous permet aujourd’hui d’accéder directement aux données enregistrées par les caméras, et ce, peu importe l’endroit où vous vous trouvez, du moment que vous disposez d’un PC ou d’un téléphone connecté.

Étape 2 : éviter d’être une proie facile en fermant les portes et les fenêtres

Certes, fermer les portes et les fenêtres lorsque l’on s’absente peut être une habitude, mais nombre de personnes font l’erreur d’oublier ce geste lorsqu’elles sortent durant une courte période. Et même si vous êtes présent, fermez toujours la porte à clé, car des malfaiteurs risquent de s’introduire chez vous.

Étape 3 : un système d’éclairage automatique pour décourager les intrus

Les cambriolages préfèrent agir dans l’ombre et s’enfuiront lorsque vos lampes vont s’allumer automatiquement grâce aux détecteurs de mouvement du jardin. Et lors des vacances, n’oubliez pas de programmer vos lampes d’intérieur pour qu’elles s’allument automatiquement et simuler ainsi votre présence.

Étape 4 : protéger les objets de valeur dans un coffre-fort

Que ce soit pour vos bijoux, vos documents importants ou tout autre objet à forte valeur sentimentale, un coffre-fort encastré sera plus sécurisé qu’une coiffeuse ou une commode. En effet, il s’agit des premiers butins recherchés par les cambrioleurs.

Étape 5 : se fier à l’entourage

Que ce soit au niveau des systèmes d’ouverture ou dans vos habitudes, les cambrioleurs sont à l’affût des moindres faiblesses qui vont leur garantir la réussite de leur coup. Il est donc important de rester vigilant pour assurer la sécurité de vos proches et de vos biens de valeur. Pour vous aider, voici un rappel des 5 étapes à suivre pour une maison bien sécurisée.

Sécurité de la maison : renforcer les systèmes d’ouverture

Principales cibles des cambrioleurs, les portes et les fenêtres sont les points faibles d’une maison. Les démarches préventives consistent donc à renforcer ces systèmes d’ouverture pour limiter les risques d’intrusion. Quelques conseils pour vous aider à optimiser la sécurité de votre domicile.

Armer la porte d’entrée

Pour entrer chez vous, les cambrioleurs ne vont pas se gêner en optant pour la porte d’entrée. Il est donc indispensable de bien armer cette porte et opter pour les modèles épais de 40 mm minimum, pleins, robustes et résistants aux chocs.

Pour garantir le degré de sécurité de votre porte d’entrée, vous devez vérifier les certifications A2P (Assurance prévention protection) des blocs-porte blindés équipés de cornières antipinces, de serrure multipoint, de gonds soudés et d’huisseries renforcées pour bénéficier de 3 niveaux de résistance à l’effraction.

Toujours pour renforcer la porte, investissez dans une serrure de qualité, un modèle à 3 points d’ancrage. Avec ce type de serrure, le premier tour de clé actionne le pêne principal afin de bloquer les parties hautes et basses de la porte. Qui plus est, la clé devra garantir une résistance au crochetage et au perçage, tout en étant incopiable.

Il existe également des clés uniques avec un seul numéro de cylindre pour toutes les issues de la maison que ce soit le portail, la porte du garage et la porte d’entrée principale.

Opter pour des fenêtres antieffraction

Pour garantir la sécurité de la maison, évitez les fenêtres de premier prix dont les vitres se briseront facilement.

Au mieux, misez sur un châssis solide doté de cornières antipinces et de gâche anti-dégondage. Il existe également des fenêtres équipées de double vitrage feuilleté avec films PVB difficiles à casser, sans oublier le double vitrage retardateur d’effraction renforcé par les volets fermés.