Système d’alarme : normes exigées par l’assureur

Se protéger contre le vol

Se protéger contre le vol, ainsi qu’on l’a précédemment évoqué, est une garantie pour vous de ne pas supporter le coût des pertes éventuellement causées par le larcin, mais aussi pour votre assureur de ne couvrir le remboursement de vos pertes que si votre habitation est protéger par un système d’alarme.

Garantie contre le vol : le système d’alarme

Les contrats d’assurance prévoient donc, de façon quasi immédiate, que la couverture d’un vol dont vous seriez victime ne pourraient être garantie que si votre habitation est protégée par un système d’alarme répondant à des critères spécifiques. Précisons que cette garantie contre le vol est souvent assortie de conditions suspensives ! Conditions réalisables ceci étant : nous parlons ici, par exemple, du fait de ne pas avoir omis de fermer votre porte d’entrée à clef ou d’avoir fermé vos volets…

Votre assureur et les systèmes d’alarme

Il peut arriver que votre assureur exige l’installation d’un système d’alarme. Cela concernera notamment les cas où la valeur du capital déclarée excède 10 000€ environ.
Dans l’hypothèse où vous auriez pour obligation de procéder à l’installation d’un système d’alarme, qui peut revêtir divers formes (détecteurs, sirène, caméras vidéos…), il est recommandé de privilégier les modèles d’alarme conformes aux normes visées par la Fédération Française des sociétés d’assurance (FFSA), vous permettant notamment de pouvoir bénéficier d’une minoration de votre prime d’assurance.

La Fédération Française des sociétés d’assurance

Dans le domaine des assurances maison, c’est ainsi que les normes certifiées par la FFSA imposent, entre autres, que votre système d’alarme doive être certifié NF A2P 2 boucliers, la centrale d’alarme doit, quant à elle, être inaccessible, et donc installée à 2m40 au moins du sol ou enfermée dans un local verrouillé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *