Une décoration intérieure ignifuge pour réduire les risques d’incendie

Pour se réchauffer durant les longues nuits d’hiver, les sources de chaleur se multiplient dans la maison. Ainsi, les cheminées ouvertes, les inserts et les poêles se placent à tous les coins pour créer une ambiance chaleureuse et confortable. Toutefois, ces sources de flamme présentent de réels dangers et il suffit d’un bref moment d’inattention pour provoquer un incendie. Pour y remédier, la décoration intérieure se compose de tissus, de voilages et de revêtements ignifuges et sécurisés.

Matériaux anti feu ou non-feu, qu’est-ce qui les différencie ?

Les fabricants de matériaux et autres articles décoratifs utilisent souvent les termes anti feu, non-feu et contre le feu pour désigner leur caractère ignifuge. Mais si le terme « contre le feu » est assez clair, c’est assez compliqué pour le « anti feu » et « non-feu ».
Ainsi, « anti feu » désigne tout article efficace pour étouffer le feu. Ce sont entre autres des couvertures anti feux qui sont avant tout des équipements de protections utilisés dans la cuisine ou tout autre lieu à haut risque d’incendie.
Quant au « non-feu », il renvoie aux matériaux des 5 classes (de M0 à M5) désignés par la Norme Française NF P. 92.507 déterminant leur degré de réaction au feu. Ainsi, le Centre Technique du Bois et de l’Ameublement (CSTB) et des laboratoires agrées par le ministère de l’Intérieur se sont basés sur le temps de résistance à la flamme d’un matériau à une température donnée pour déterminer des matériaux M1 « non inflammables » et des matériaux M5 « très facilement inflammables ».

Qu’en est-il des textiles ignifugés ?

Utilisés en décoration intérieure, les textiles ininflammables font partie de la catégorie M0 (incombustible) et M1 (combustible). Mais il est possible d’utiliser des voilages, des tapis et des tissus de classe M2 (difficilement inflammables) près d’une cheminée ou d’un poêle.
En ce qui concerne les produits grand public comme les canapés, la literie, les rideaux et les tapis, ils doivent passer un test de non-allumabilité à la cigarette et sont obligatoirement ignifuges.
D’ailleurs, il existe des textiles d’ameublement de sécurité réalisés avec des fibres et des fils de « sécurité intégrée » qui ont été issus de programmes de recherches contre la propagation du feu. Il s’agit de produits de classe M1 ou M2 que vous reconnaitrez facilement grâce à une flamme barrée que vous retrouverez sur des housses, des couettes, des coussins, des oreillers et des rideaux.

Les statistiques du cambriolage en France
Attention réseau domestique sous surveillance